« Communiquer, c’est créer l’événement » – une très belle édition 2011 pour les Universités d’Eté de l’ANAé !

« Communiquer, c’est créer l’événement » – une très belle édition 2011 pour les Universités d’Eté de l’ANAé !


La 4ème édition des Universités d’Eté de l’Evénement, qui s’est tenue à Lille les 6, 7 et 8 juillet derniers, a eu pour thème « l’évènementialisation de la communication », avec au programme des tables rondes et ateliers aux noms évocateurs ou provocateurs comme « 360°… la roue tourne », « I like… unité de mesure de ma communication ? », « Résistance au changement et culte de l’audace », ou encore « De sponsor à co-créateur ».

Cette année, les quelque 300 participants experts et prestataires de la communication et de l’évènementiel ont eu le plaisir d’écouter la brillante analyse de Jacques Attali.

C’est par un éclairage tout en perspective que Monsieur Attali s’est attaqué à la notion et à la réalité « événement ». Eclairage que nous avons particulièrement apprécié !

Un événement c’est d’abord quelque chose qui arrive à des personnes, cela peut être un événement extérieur, public, comme un tremblement de terre ou une élection, ou bien un événement personnel, comme un coup de foudre ou une naissance ! Ce qui fait la nature de l’événement, c’est la rencontre avec l’Autre. L’Autre, qu’il soit individu, société, objet, est au cœur de la vie. Innover et transmettre, ce couple est moteur de la progression humaine ; or pas de transmission sans l’Autre, bien sûr, mais pas d’innovation sans l’Autre non plus. Seul, l’homme n’innove que très mal. La rencontre est donc absolument essentielle. Aujourd’hui, Monsieur Attali retient 4 grandes évolutions qui font bouger les frontières de l’événement :
–    la généralisation de la solitude, la précarité grandissante des relations, une société nomade et égocentrique, voire narcissique et facilement déloyale ;
–    la valeur grandissante du temps, rare, d’autant plus précieux qu’il est partagé, ou qu’il permet de vivre un moment imprévu, unique. Une valeur-temps qui prend le dessus sur la matière ou même les idées ;
–    le développement considérable des événements « artificiels » qui viennent compenser la solitude, l’éloignement, la disparition des événements « naturels ». L’événementiel professionnel vient alors créer des événements conscients, volontaires.

« Plus de sens, plus de lien, plus de proximité », comme les organisateurs l’annonçaient : voilà bien la direction que la profession prend avec volonté et enthousiasme !

Parmi les enseignements à garder en tête, Monsieur Attali nous a par la suite livré dix tendances dont il estime qu’elles vont transformer nos métiers. Certaines font particulièrement écho à nos croyances…
– comme cette audience qui ne se contentera plus d’assister mais voudra participer activement, « faire des choses ensemble » ;
– comme ces événements de plus en plus business, dont la vocation est de mettre en face offre et demande pertinentes ;
– comme l’alimentation réciproque du virtuel et du réel, loin de toute confrontation ;
– comme cet événement qui devient sujet de conversation (transformant pour nous l’invité en ambassadeur) ;
– ou encore comme ce continuum dans lequel l’événement s’insère et donne du sens, dans un long processus global de préparation puis de suivi.

Nous vous conseillons l’ensemble de l’intervention en vidéo, ici.

Ainsi qu’un bel album photo de l’évènement, ici.

Uee11--album

by PhotoProEvent

Un grand merci donc aux organisateurs, intervenants et partenaires de cette grande « rencontre », ainsi qu’à tous les participants, une fois de plus plein d’entrain et d’idées : une magnifique édition pour ces 4èmes Universités d’Eté de l’Evénement !

Catégories